CONTACTEZ NOUS

Quelle est la loi des successions et successions en Andorre?

2020-09-14

Cour de justice de l'Union europeenne

La loi sur les successions et les donations est une nouvelle législation en vigueur en Andorre depuis 2016. Cette loi est chargée de réglementer les successions telles que les biens et obligations des personnes au moment du décès. Auparavant pour les successions, la loi de 1989 était utilisée, mais elle ne concernait pas tous les domaines. Par conséquent, en 2014, de nouveaux éléments ont été inclus afin de clarifier les situations de succession.

Ainsi, la loi andorrane sur les successions et les donations établit des règles qui s’appliquent aux conjoints et aux parents, en fonction de la succession. Avec la nouvelle loi, le conjoint veuf devient le premier de la succession devant les parents. Ceci dans le cas où, à la mort de la personne, elle n’aurait pas d’enfants, de descendants ou de petits-enfants. Par conséquent, le conjoint est le principal à réussir avant les parents ou les frères et sœurs.

Il existe également des cas dans lesquels la succession est intestat, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de testament ou qu’elle est rejetée pour cause d’invalidité. Par conséquent, les règles et conditions applicables à ce type de situation doivent être prises en compte. Dans le cas d’Andorre, la loi sur la propriété réservée s’applique, où les membres de la famille récupèrent les marchandises.

Le droit de l’héritage et de la succession couvre donc de multiples aspects concernant les successions, les successions et les testaments. De plus, il explique quelles lois devraient être appliquées dans le cas de parents qui se trouvent dans des pays différents. Par l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne, de nouveaux accords ont été conclus. Permettre aux non-résidents des pays de l’UE d’avoir des libertés en matière de circulation des capitaux.

Aspects importants du droit successoral andorran

Un point important en matière de succession et d’héritage en Andorre est que l’héritage est libre d’impôt. Être bénéfique pour les personnes qui ont une expatriation dans le pays, car cela évite les problèmes de taux ou d’échéances. Il vous suffit de prendre en compte les règles et procédures établies dans la Principauté d’Andorre.

Pour les cas où les membres de la famille résident en Espagne et le défunt en Andorre, il existe de nouvelles réglementations. Celles-ci ont permis que la discrimination ne soit plus générée avec ceux qui ne sont pas résidents de l’UE. Par conséquent, les personnes qui ne résident pas en Andorre peuvent désormais bénéficier de la même manière de ces réglementations régionales.

Ceci grâce à des entités telles que la Direction générale des impôts, qui ont déterminé le mode de paiement des droits de succession. Traiter le cas des résidents en Espagne qui viennent hériter des biens d’un parent résidant en Andorre. Établir des règles et des procédures lors de la rédaction d’un testament ou de la réception d’actifs successoraux d’un parent.

Règles et procédures

  • Une personne peut transférer ses biens à vie (entre vifs), par le biais de dons ou de ventes.
  • Les impôts dépendent des lois du pays où le défunt résidait au moment du décès.
  • En l’absence de testament et de défaut des successeurs, les biens sont restitués à la famille.
  • Les héritiers ont le droit de retirer leur héritage à partir du moment où les procédures ont été formalisées.

Types de testaments (Expatriés en Andorre)

  • Testament notarié: il est divisé en ouvert ou fermé, comme pour le testament ouvert, le testament est rédigé par un notaire. Pendant qu’il est fermé, il est rédigé par le testateur puis présenté au notaire. Entre les deux, il est préférable d’opter pour le premier, car il a une meilleure authentification.
  • Testament olographe: principalement l’authentification des autorités andorranes est collectée puis transmise au protocole notarié. Dans ce testament, le testament du notaire rédigé par le testateur est établi, ainsi que la date et le lieu.

Avantages du droit des successions et des dons pour les résidents d’Andorre

Par rapport aux pays voisins comme l’Espagne et la France, les lois sur les successions en Andorre présentent plus d’avantages. En France, les impôts doivent être payés lorsque le bien, les héritiers et le défunt résident ou se trouvent dans le pays. Ceux qui résident en Espagne ou sont à l’étranger doivent également payer des impôts sur les biens de succession qu’ils reçoivent. Par conséquent, si le défunt est en Espagne et que l’héritier est en Andorre, il doit payer une taxe.

De son côté, Andorre a des avantages à la fois pour les successions et les successions, ainsi que pour être un pays avec des avantages. Parmi ceux-ci figurent ses avantages fiscaux, avec des taxes faibles de 4,5% sur les services et produits. C’est aussi un pays qui offre une espérance de vie élevée, ainsi que la plus haute sécurité pour ses citoyens. De plus, leurs impôts sur le revenu ne sont que de 10% et leur éducation est totalement gratuite dans le pays.

De cette manière, les personnes ayant le statut de résident en Principauté (Andorre) auront plus d’avantages. Ils pourront profiter des avantages que le pays offre à ceux qui ont choisi l’expatriation, comme la franchise d’impôt.

Conseils sur les successions et successions en Andorre

Les personnes qui se trouvent dans un pays autre que celui de la personne décédée et dont les biens doivent être transférés. Ils doivent tenir compte des traités sur les successions et les droits successoraux en Andorre et dans les pays de l’UE. Ainsi que les processus nécessaires lors de la préparation du testament en Andorre pour établir un héritage ou une succession.

En revanche, il est conseillé de consulter des experts afin de procéder à une répartition correcte de l’héritage. En plus d’appliquer les règles et procédures en cas de successions immobilières et d’entreprises en Andorre. Puisque la loi andorrane permet de définir des aspects tels que la succession d’une entreprise familiale et les droits de succession. Par conséquent, il est conseillé d’établir dans le testament la loi avec laquelle la succession ou l’héritage sera effectuée.

Conditions pour les héritiers d’autres pays

  • Ils doivent choisir dans le testament la loi de leur nationalité ou du pays où ils résident. À titre préventif, les nationaux et les étrangers doivent le faire.
  • Si la loi ne peut être choisie, les lois du pays où la personne est décédée s’appliqueront.
  • En Andorre, les dons seront également exempts de taxes ou de charges.

Categories : Uncategorized

Tags :

Évaluation de 0 sobre 0 votes

14-09-2020

Derniers articles de notre blog

Entreprise du patrimoine en Andorre

Une société patrimoniale est une société qui n'exerce aucun type d'activité économique. Par conséquent, il n'est pas directement lié à l'argent…

Vivre en Andorre avec des enfants

Andorre est un pays qui offre divers avantages à ses citoyens, nouveaux résidents et familles. C'est un endroit où il est…

langue officielle d'Andorre

Andorre est un pays dont les frontières sont reliées à d'autres pays voisins comme l'Espagne et la France. Bien que…

tribunal arbitral d'Andorre

Après trois longues années d'attente pour le lancement de ce projet, la Cour d'arbitrage de la Principauté d'Andorre est enfin inaugurée , abrégée…